© 2019 - Contrées Lointaines - contreeslointaines@gmail.com

Suivez nous sur :

  • Instagram Social Icon
  • Facebook Social Icône

TAIWAN

La quatrième destination de notre tour du monde n’était pas prévue. Encore une fois, nous avons su nous écouter. Comme lorsque nous avions décidé de changer notre plan de route pour rejoindre l’Indonésie, Taiwan est venue d’une discussion et du partage de notre ressenti.

 

Après le Vietnam, déception pour nous deux - voir l’article dédié, nous avions besoin de changement. C’est à Hué qu’est venue l’idée de découvrir autre chose. Dans ces cas, nous avons tous le même réflexe. On ouvre l’ordinateur, on s’arme de nos smartphone et on cherche. Après avoir lu plusieurs sites de voyage et écumé les comparateurs de vols, deux destinations nous faisaient de l’oeil : Bornéo et Taiwan. 

 

Sur le papier, Bornéo avait tout pour nous charmer. Nous étions tombés amoureux de l’Indonésie un mois auparavant, il était donc facile de s’imaginer sur cette île - même du coté malais. D’un autre côté, notre voyage a pour but la découverte. Taiwan offre autre chose. Quelque chose que l’on n’avait jusque là jamais vu. Nous avons donc choisi de prendre le risque de la nouveauté. 

TAIPEI (2 jours / 1 nuit)

 

Après un vol assez court depuis Hanoi, nous atterrissons à Taipei. Il fait nuit lorsque nous sortons de la gare principale et marchons vers notre hôtel. Le changement est saisissant. La modernité, le calme et la propreté de la ville contrastent avec tout ce que nous avons vu depuis notre départ. La circulation est ordonnée, la ville est silencieuse. 

 

Après un passage éclair à l’hôtel, nous sortons des étoiles plein les yeux à la recherche d’un diner dans le Night Market de Ningxia. Une longue rue divisée en deux allées, l’une constituant le coeur du marché, l’autre permettant de circuler en évitant la foule… Quelques dumplings, une galette de pomme de terre et une ananas plus tard, nous rentrons nous reposer. Le premier contact laisse augurer de très bonnes choses. 

 

Le lendemain, la véritable découverte commence. Beaucoup de voyageurs parlent du quartier de Yongkang et notamment d’une adresse où l’on peut déguster de délicieux « onion pancake ». Ce sera notre première destination. Arrivés devant, on ne sait trop que choisir. Le choix n’est pas immense mais comment dire… c’est du chinois ! Nous observons le choix des locaux et finissons par faire comprendre à la vendeuse ce que nous voulons. C’est délicieux !

 

Nous continuons la balade dans le quartier et décidons de pousser jusqu’au mémorial Chiang Kai-Shek. Pour ceux qui ne connaisse pas bien l’histoire de la Chine, c’est ce monsieur qui était au commandes lorsque Mao a pris le pouvoir après des années de guerre civile. Contraint de fuir, il s’est établi à Taiwan - l’île était une colonie japonaise et venait d’être rendue à la Chine par les américain après la seconde guerre mondiale. Nous en reparlerons plus tard, mais c’était loin d’être un tendre. 

 

Le monument est grandiose et est gardé 24 heures sur 24. Au dernier étage du bâtiment se trouve une statue grandeur nature du célèbre dictateur. C’est là que l’on peut assister à la relève de la garde. Par un heureux hasard, nous arrivons pile au bon moment. Si la scène est assez ridicule - des soldats en uniforme faisant des mouvements bizarres sous le crépitement des flashs, c’est assez original pour valoir le coup. 

 

Nous finissons la journée par une balade dans le quartier de Ximending, très animé le soir mais assez calme en journée, puis courons à l’hôtel récupérer les backpacks pour prendre le train direction Hualien. 

HUALIEN (1 jour / 2 nuits)

 

La côte Est taïwanaise est connue pour être très sauvage et sous certains aspects inhospitalière - attention spoiler. C’est évidement ici que nous passerons le plus clair de notre temps. 

 

Nous avions réservé un AirBnB, les logements à Taiwan sont très chers et cette solution nous permettait de faire des économies. Arrivés tard, nous nous installons dans l’appartement et partons à la recherche d’un repas. Nous tombons sur la Dumpling House. Pour trois fois rien, nous goûtons à la spécialité. La pâte est fraiche et délicieuse. Sarah prend également un bouillon qui nous réconcilie avec la nourriture asiatique. 

 

Il n’y a pas énormément de choses à faire à Hualien même, nous avons tout de même choisi d’y passer une journée pour découvrir les bords de mer. Nous nous baladons donc le lendemain dans le Nanbin Park et passons un moment sur la plage attenante. En début de soirée, nous goutons à quelques plats dans le Night Market mais avec beaucoup moins de réussite que la veille. 

 

Après une nuit de repos, nous quittons Hualien pour le Parc national de Taroko. 

Dumpling House Hualien

TAROKO NATIONAL PARK (2 jours / 2 nuits)

 

Imaginez des montagnes qui se jette dans le Pacifique, au milieu de ces montagnes, voyez un fleuve se frayer un chemin en creusant des gorges qui par moment atteignent 500 mètres de profondeur. Voici Taroko. De tous les parcs nationaux que compte Formose (ancien nom de Taiwan, signifiant « magnifique » en portugais), il s’agit parait-il du plus beau. 

 

Ce paradis des randonneurs est très organisé. Un office national gère le nombre de marcheur par jour pour les sentiers les plus intéressants. Il faut donc demander un permis au moins une semaine à l’avance, en précisant le chemin que l’on empruntera et la date exacte. Des gardes contrôlent le départ des dites randonnées et autorisent l’accès uniquement aux personnes inscrites sur leurs registres. Les marches les plus difficiles et comprenant de l’escalade sont quasiment impossibles d’accès aux étrangers, le permis étant systématiquement refusé. 

 

Nous avions jeté notre dévolu sur la Zhuilu Old Road. Il s’agit d'une randonnée relativement accessible malgré une ascension assez forte, à condition de ne pas avoir le vertige. Les cinq cent derniers mètres se faisant à flanc de falaise sur un chemin n’excédant pas 40 centimètres de large par endroits. Nous avons réussi à obtenir le permis nécessaire pour le lendemain de notre arrivée dans le parc.

 

Nous occupons donc notre première journée avec le Shakadang Trail. Longue piste le long d’un bras de rivière qui n’a plus vraiment d’intérêt au delà du 4ème kilomètre. Nous terminons tout de même la marche avant de découvrir le Swallow Grotto Trail. Il s’agit d’un enchainement de tunnels le long des gorges offrant de magnifiques points de vue sur la rivière en contrebas. Au retour, nous ne savons pas trop où se trouve l’arrêt de bus et décidons de faire du stop. Au bout de quelques minutes, un jeune couple taïwanais s’arrête et fait un détour pour nous déposer… Taiwan continue de nous étonner. 

Le lendemain matin, nous partons pour la Zhuilu Old Road. Les deux premiers kilomètres ne sont que de l’ascension et nous comprenons mieux pourquoi les temps de parcours annoncés sont si long pour une randonnées aussi courte. Il faut également traverser deux ponts suspendus qui sont autant de tests avant le vertige final. Sarah parvient à dépasser sa peur malgré quelques appréhension et nous continuons d’avancer vers le point principal d’intérêt du sentier, que constitue la dernière partie. 

 

Les panneaux kilométriques défilent et laisse entrevoir la fin tant attendue. Le vertige commence à se faire sentir de façon plus pesante. Nous passons un premier tunnel, puis un second, et là le spectacle commence. 500 mètres nous séparent du sol mais rien ne se trouve entre nous et le vide. Par endroits, une ligne de vie permet de se rassurer mais elle est bien trop insignifiante pour être d’un quelconque secours. Il faut prendre son courage à deux mains pour regarder en contrebas mais le jeu en vaut la chandelle. C’est tout simplement époustouflant. 

 

Le chemin retour fera très mal aux genoux. Le dénivelé était finalement plus facile à la montée qu’à la descente. Arrivé au point de départ, on note notre heure de sortie du sentier comme s’il s’agissait d’une course. On s’en amuse mais il s’agit d’une mesure de sécurité assez importante dans la mesure où la randonnée est risquée et que très peu de monde peut y accéder par jour. 

 

Nous passons la nuit à Taroko avant de repartir à Hualien. 

HUALIEN (1 jour / 1 nuit)

Ce qui ne devait être qu’un passage obligé pour rejoindre notre prochain étape s’est transformé en expérience que l’on n’oublie pas. 

 

L’idée de départ était de nous reposer une nouvelle fois à Hualien après les sensations de la veille. Finalement, nous en avons vécu d’autres. Nous vous disions plus haut que la côte Est de Taiwan peut être inhospitalière. De retour en ville, nous avions choisi un hôtel à mi chemin entre le Night Market et la gare afin d’occuper notre soirée et de pouvoir prendre le train facilement le lendemain. Après avoir diner au marché, nous rejoignons notre chambre et en profitons pour regarder un film - d’horreur. En plein milieu d’une scène à vous hérisser les poils, nous nous sentons balancer comme en apesanteur. Nous mettons quelques instants à comprendre. Non, aussi réaliste qu’il soit, un film ne saurait faire tomber les objets en hauteurs. Il s’agit d’un tremblement de terre et l’épicentre est situé sous Hualien. 

 

Quasi instantanément, une alarme inconnue s’enclenche sur le téléphone de Sarah : Earthquake Alert. Nous prenons nos passeports et courons à l’extérieur - les réflexes, ça ne s’invente pas. Là, un Taïwanais nous rassure, le bâtiment est aux normes anti-sismiques. Nous pouvons regagner notre chambre. Taiwan se trouve au croisement de trois plaques tectoniques, ce qui en fait l’un des endroits les plus exposés au monde. Au cours de notre séjour, 6 séismes auront lieu dont 2 de magnitude 5 et un de 6,1. Nous n’en ressentirons réellement que 2. 

GREEN ISLAND (3 jours / 2 nuits)

 

Nous partons le lendemain pour Green Island. Petite île de 17 km2 accessible en 1 heure de bateau. Après avoir relié le port de Taitung en train, nous embarquons dans le ferry. Nous décidons de nous installer à l’avant et remarquons en passant que devant chaque siège sont disposés des sacs plastiques. Nous n’avons pas entamé la traversé depuis un quart d’heure que nous comprenons leur utilité. Un peu partout, les passagers se mettent à vomir. L’effet boule de neige fait que bientôt l’odeur devient insupportable et le bruit difficile à ignorer. Sarah met ses écouteurs musique à fond et ferme les yeux. Je préfère uniquement fermer les yeux et penser à autre chose. Nous tenons bon et arrivons à bon port sans avoir imité nos camarades asiatiques. 

 

Green Island est un écrin de beauté. Son nom n’est pas usurpé et il s’agit sans doute du lieu le plus photogénique que nous ayons fait depuis notre départ. Nous passerons notre temps à arpenter l’île en scooter électrique en nous arrêtant au gré des chemins. 

 

Après notre arrivée sur place, nous partons explorer la côte nord. Nous découvrons le phare  gigantesque construit grace aux dons du peuple américain - en remerciement du secours offert par les habitants à l’équipage du SS Président Hoover qui s’est échoué là. Juste à côté de celui-ci, se trouve une piscine naturelle où nous assistons au tournage d’une télé-réalité locale. Puis nous avançons jusqu’au Green Island Human Rights Park pour profiter de la perspective. 

 

Ce parc est un hommage aux prisonniers politiques victimes de la « terreur blanche ». Il se trouve à quelques centaines de mètres de la prison où ceux-ci étaient enfermés, torturés et parfois tués par le régime de Chiang Kai-Shek - revoilà le fameux dictateur du monument à Taipei - et ses successeurs. Le lendemain, nous visitons la prison avant de découvrir les côtes Est et Sud de l’île. Les lieux s’enchainent, tous plus majestueux les uns que les autres et nous terminons la journée dans la source de Zhaori - l’une des trois seules sources chaudes salées au monde. 

KAOHSIUNG (2 jours / 2 nuits)

 

De retour sur l’île principale de Taiwan, nous nous rendons à Kaohsiung. Troisième ville du pays et capitale du Sud. La ville est surtout l’occasion pour nous d’avancer sur le blog et de préparer les philippines qui approchent à grand pas. Nous y passons deux nuits où nous avons l’occasion de tester les Night Markets de Liuhe et Rueifong qui ne nous ont pas vraiment convaincu. Nous conseillons tout de même Rueifong pour sa diversité. 

Train à Taiwan

KENTING NATIONAL PARK (3 jours / 3 nuits)

 

Il s’agit de notre dernière étape à Taiwan. En arrivant à Kaohsiung, nous ne savions pas si nous allions découvrir la partie Ouest - plus urbanisée et moderne - ou si nous allions rester sur la côte Est. Nous avons décidé de continuer dans l’esprit nature de notre séjour en nous rendant à Kenting. C’est un parc national qui n’en porte que le nom. En réalité, les plus belles plages du pays se trouve ici et le classement de la zone en « parc » permet de préserver le site - bien qu’une  usine nucléaire vous accueille dès l’entrée. 

 

Nous passons les 3 nuits dans un excellent hotel aux tarifs abordables - étant surclassés qui plus est ! - dont vous retrouverez le nom dans la rubrique « belles adresses ». Il s’agit essentiellement d’un lieu de détente et de farniente mais il suffit de louer un scooter pour découvrir des côtes sauvage un peu plus au nord qui n’ont que peu de choses à envier à green Island. 

 

La partie Ouest du parc est assez intéressante également pour s’y balader, notamment White Sand Bay. En revanche le parc aquatique est une attraction touristique très chère et sans réel intérêt. Vous pourrez découvrir au Sud le point le plus méridional de Taiwan, matérialisé par un parc éponyme « Southernmost point of Taiwan ». 

TAIPEI (2 jours / 2 nuits)

 

De retour à Taipei après une journée de transports, nous profitons de la dernière journée pour travailler sur le blog et pour se balader une nouvelle fois dans le quartier de Yongkang que nous avions énormément apprécié. 

 

 

En choisissant Taiwan, nous ne savions pas vraiment dans quoi nous nous engagions. On se fait une idée de la culture chinoise en Europe et en voyage au gré des rencontres - même s’il ne s’agit pas de la Chine à proprement parler - mais dans notre cas nous étions assez loin de la réalité. Nous avons été marqué par la modernité de Taiwan qui contraste avec ses voisins d’Asie du Sud Est où nous avons passé le début de notre voyage. Mais nous avons surtout été bluffés par la beauté de cette île. Les paysages y sont diversifiés mais très souvent magnifiques. Et puis, pour ne pas gâcher le plaisir, les taïwanais sont vraiment adorables !